dimanche 30 décembre 2012

looking back...and forward

Alors qu'on s'apprête à tourner la page de 2012, comment ne pas avoir de sentiments très mélangés.

Les moments heureux ont été aussitôt rembarrés par des évènements tragiques, les réussites personnelles assombries par des situations sans issues.  Des projets tombent à l'eau  et on retrouve le plaisir de faire son métier.  Les enfants grandissent et nous quittent.

C'est une année pleine d'extrêmes et finalement assez difficile qui s'achève.

Dans quelle direction faut-il regarder en 2013?  Les regrets?  Les rêves?  Voyons voir...


certains regardent en haut

D'autres sur le côté
Oui,  moi je ferais bien mieux de regarder devant.





Mais c'est sûrement devant qu'il faut regarder!  

mercredi 26 décembre 2012

Noël à l'écran

On avait tout vu, ou presque.
Cette année, Xavier et moi avons reçu un cadeau virtuel.  Une clé USB dans une enveloppe avec écrit dessus "joyeux noël papa et maman".  Martin.
Regardez bien la petite bouche qui s'anime pour chanter "Let it snow"!  Des heures de travail.

Je me demande bien ce que les prochains Noël vont apporter.

Ça promet.

vendredi 21 décembre 2012

Je crois qu'on y est

Je ne sais pas pourquoi cette année, j'y suis pas.
Pourtant tout est prêt ou presque.  Le sapin est mis, les guirlandes ultra kitsch clignotent de partout chez nous. Pour couronner le tout il tombe des trombes d'eau depuis 15 jours.  Il fait doux.  
Noël?  Heureusement qu'il y a un calendrier pour le dire.

Il aura fallu qu'un petit lutin apparaisse dans la cour de l'école et gambade parmi les autres enfants entre deux averses pour que je réalise enfin.

C'était irrésistible, je l'ai prise en photo.  Sacrés parents...

jeudi 20 décembre 2012

ferme la porte du préau!

Pas facile de plonger dans les délices de Noël avec les évènements de ces derniers jours.  Il y a une espèce de tristesse en moi et j'espère que le noël que nous aimons tant va alléger un peu tout ça.    
Quelle chance j'ai de retrouver chaque année une famille si unie, toujours plus nombreuse, autour de nos parents en bonne santé.


les élèves de ma classe préparent Noël
Lundi dernier,  j'avais tellement envie de revoir mes élèves en retournant à l'école après la tuerie de Sandy Hook.   Quand ils se sont rangés sous le préau comme tous les matins, tout souriants, et que j'ai demandé comme d'habitude à un élève de fermer la porte du préau derrière lui, j'ai réalisé dans quelle insouciance nous vivions, nous, en France, ou peut-être seulement ici à la campagne.

Je n'ai jamais eu peur que quelqu'un vienne faire du mal aux enfants de l'école, ma porte de classe est toujours ouverte, la porte du préau est en carton-pâte, la grille de la cour juste poussée.   On n'a jamais imaginé qu'il pourrait se passer quelque chose de tragique.  Est-ce qu'on prend des risques?  Sommes-nous inconscients?  Mais comment peut-on apprendre en vivant dans la peur d'un tueur fou?   

Alors on continuera de fermer la porte du préau tous les jours,et on restera dans cette merveilleuse insouciance qui permet aux enfants de s'épanouir.  Pas de portiques de sécurité, pas de cadenas, pas de porte blindée, pas de policier armé.  
On n'a pas peur.  
Fermer la porte du préau, pour nous, c'est juste une façon d' éviter les courants d'air .  Rien d'autre.  Et ça restera ainsi longtemps j'espère.

A la veille des vacances de Noël, je pense à tout ça, à toutes ces familles qui ne seront pas "au complet" pour Noël, à mes chers cousins, à tous ces gens de Newton, à tous ces enfants qui n'iront plus jamais à l'école sans avoir peur.

vendredi 14 décembre 2012

la maison de pain d'épice

Aujourd'hui dans ma classe, Eloïse a apporté une maison en pain d'épice qu'elle a faite avec un kit rapporté des Etats-Unis par sa soeur.  Ça sentait bon la cannelle et le gingembre, et pour moi, ça sentait bon aussi le Noël que j'ai vécu là-bas il y a maintenant 24 ans.


mardi 11 décembre 2012

le marché aux couleurs

Oui oui je sais, vous avez envie de voir des trucs de Noël.  Moi j'avais envie de voir plein de couleurs et mes élèves aussi.   
J'avais fait ce "projet coopératif" il y a longtemps, je l'avais appelé à l'époque "Ma couleur préférée" et les enfants avaient choisi des camaïeux pour composer leur dessin.  C'était pas mal.




Et puis récemment sur Pinterest, j'ai retrouvé un projet qui y ressemblait et ça m'a relancée dans cette direction.  Les enfants ont d'abord réalisé de grands carrés concentriques (autour d'un petit carré rouge que j'avais tracé au centre hé hé hé).
Puis ils ont fait des carrés à la peinture, à la craie grasse puis à l'encre et puis enfin au Posca, puis encore avec tout ce qu'ils voulaient.  On y a même recyclé le papier qui avait servi aux soleils.  Ensuite, j'ai coupé les carrés en quatre pour faire, bah, quatre morceaux. Et chacun devait recomposer un grand carré, à son goût.


J'ai appelé ça "le marché des couleurs" et ça ressemblait à ça aujourd'hui dans ma classe:  Des carrés étalés sur la table et chacun vient faire son marché. Un peu de marchandage, de négociation, car on veut absolument le carré du copain, mais c'était drôle et vivant et au final, chacun a rempli son panier comme il le souhaitait.


Le marché aux couleurs




Le résultat?  Forcément beau.
Et puis pour Noël, on verra plus tard.

dimanche 9 décembre 2012

Christmas lights

Un peu contraints et forcés par le calendrier cette année, nous avons ressorti nos lumières de Noël.
Et Charlotte les a si bien photographiées.







jeudi 29 novembre 2012

Esprit de famille: sneak peek




J'adore ma petite baleine, détail de notre "planche" familiale créée pour le numéro 2012 d'Esprit de famille, notre fanzine de famille. 

 Une petite dédicace spéciale pour Elise qui s'est lancée dans cette entreprise ardue.


Et vous les frères, les soeurs, les cousins et les cousines, vous avez fait quoi pour EDF?  J'ai hâte de voir ça!



jeudi 22 novembre 2012

the sketchbook project


Art House est une librairie/bibliothèque indépendante basée à Brooklyn qui organise des projets artistiques coopératifs, dont "the sketchbook project".  En gros, on s'enregistre, et pour 25 dollars, ils vous envoient le fameux "sketchbook" d'une trentaine de pages à remplir de vos oeuvres et à renvoyer chez eux à une date donnée.  Ensuite, ils éditent le carnet de dessins et l'archivent dans leur bibliothèque.  Et c'est là que le fun commence.  Le carnet part EN TOURNEE messieurs dames, dans un camion/bibliothèque  (chez nous on dirait un bibliobus), où tous ces journaux d'artistes peuvent être feuilletés et admirés. On peut aussi les voir en ligne.  Evidemment, le bibliobus ne traverse pas l'atlantique.
Ça fait pas rêver ça?


J'aurais bien envie de me lancer.  Ça me ferait un beau challenge.   32 pages à remplir...oh là, j'ai un peu peur.  Et puis la date de renvoi des carnets est trop proche, janvier 2013.    

Art House propose tout au long de l'année des projets de ce genre.  Il y en a un ou deux qui m'auraient bien plu,  "the map project" ou "letters to home".   Ces projets sont ouverts à tous, gratuits et je sais ce que j'aime par dessus tout dans ces projets, je commence à bien me connaître, ce que j'aime, c'est le partage, le côté coopératif de l'oeuvre.  Au lieu de rester dans son coin avec ses petits carnets. 



mardi 20 novembre 2012

Miroco Machiko, la cafetière, la bouteille et le potimarron

Suite et fin des natures mortes.
Fallait faire une nappe.  Qu'on a froissée pour faire plus "textile". 

Et puis un fond.
Et j'ai repensé aux oeuvres de la japonaise Miroco Machiko, des natures mortes très simples entourées d'encre noire bleutée.


Miroco Machiko, peintre japonaise

Alors, on a fait ça:

Et moi ça m'a bien plu.  
Et je suis contente d'avoir fait de ma cafetière à carreaux bleue et de ma bouteille verte le point d'intérêt de ces oeuvres. 
















jeudi 8 novembre 2012

le bazar qui inspire

Quelques petites productions de vacances, hé hé, après avoir rejoint Charlotte sur la table du salon.
Elle, elle doit dessiner de la nourriture, alors elle vide le frigo et étale tout sur la table du salon.  
Moi, je reste obsédée par les mêmes choses: les avions, les baleines, les ours, les maisons, la grisaille et le collage, la craie grasse et l'encre.  Ça fait un beau bazar, tout ça, la salade avec le jambon, l'encre noire renversée et les posca, les craies grasses et les taillures de crayon...  Emma est venue aussi s’asseoir, car elle s'est cousue un SAC toute seule, j'en reste BABA. Et j'ai récupéré les chutes de tissu pour faire mon petit bonhomme du dernier dessin.
C'est le bazar qui inspire vous ne croyez pas?
Et on s'amuse bien.






mardi 23 octobre 2012

nature morte( et didactique quand même)

A lire ce blog, on dirait que je ne fais faire QUE des arts plastiques à mes élèves.  Non.  Evidemment que non.  Mais, c'est très visuel.  Plus que des exercices de maths et de vocabulaire.  Et pourtant...  Vous allez voir.

Ce matin dans mon panier, j'ai mis la cafetière bleue et la bouteille verte de chez Mamie Lefaguays et un magnifique potimarron.  Et j'ai tout posé là, sur une table.   
C'est seulement après que j'ai vu dans notre salle des maîtres une enveloppe avec des reproductions de peintures et il y avait cette "nature morte sur fond bleu" de Nicolas de Staël que j'ai accrochée au tableau et dont l'analyse par certains m'a bien fait rigoler:
"Y a un pichet comme à la cantine", et le mythique:
"Moi je crois que à côté de la bougie c'est pour faire cuire les nouilles"


Et les maths là-dedans? me direz-vous,  c'est où?   Et le vocabulaire?

Alors voilà:

La cafetière est AUSSI grande que la bouteille, le potimarron a des rayures VERTICALES, la cafetière a un QUADRILLAGE avec des LIGNES et des COLONNES. 
Viens mettre le potimarron à GAUCHE de la bouteille.  La bouteille a des bords DROITS, le potimarron est ARRONDI.  Oh la la, pas si facile pour certains!  "Le truc" pour tenir, c'est une "ANSE", et l'autre truc pour verser c'est le BEC.  Non, le potimarron n'est pas une citrouille, c'est la même famille mais c'est différent.  ETC ETC ETC

Des heures et des heures de discussions passionnantes.

Vocabulaire + repérage dans l'espace.  CQFD.

Mais le mieux c'est évidemment la discussion sur textures et matières et médiums:  encre? peinture? et comment on fait les quadrillages?  Et comment on rend la couleur du potimarron?  Et les nuances de orange?

A suivre, naturellement.



mardi 16 octobre 2012

ours!


Comme tous les ans, j'adore observer mes élèves dans leurs productions plastiques.  C'est étonnant car il y a toujours les élèves très prévisibles: 

Je suis soigneux dans mes cahiers, donc je suis soigneux dans mes dessins, ou bien, je fais vite fait en maths et en français, donc je fais vite fait en arts plastiques aussi.

Et puis, bien entendu, il y a ceux que je recherche à tout prix.  Ceux qui sont en arts plastiques ce qu'ils ne sont pas ailleurs:  ceux qui rament en lecture mais qui s'expriment totalement dans les arts.   Et cette année encore, j'en ai quelques uns.

Le sport doit bien être une matière qui révèle aussi des talents.  Je sais pas.   Moi le sport, j'aime pas ça.

lundi 15 octobre 2012

carnet de voyage: New York/Boston

Martin en plein travail

Quelques pages...




Boston sous la pluie



Grand Central Terminal

l'accordéon déplié

Le plus important sans doute non?

Pour tous ceux qui n'ont pas bien vu le petit carnet de voyage que j'ai offert à Agnès, le voilà, filmé par Martin le matin même de notre départ. 
Bah qu'est-ce que je vais faire maintenant?

vendredi 12 octobre 2012

c'est aussi ça ,l'école

On peut ne pas aimer l'école.  On peut avoir du mal à écrire, à faire ce qu'on nous demande. A être bien en classe. A réussir.

Il faut le savoir. C"est ça aussi l'école.
Et même si on essaie d'en sourire, entre nous, dans la salle des maîtres, on les connaît nos petits en difficulté.  Et ça nous tracasse.  Beaucoup.

mardi 2 octobre 2012